Page d'accueil

 

Art berbère en Tunisie

 

Architecture à Jerba

Les mosquées à jerba

Le palais Ben Ayed

Les ateliers de tissage

Les poteries de Guellala

Les fondouks d'Houmt Souk

Takrouna

 

Plantes de Tunisie

 

Surprises animales

 

La Ghriba

 

Street-art dans les rues d'Er Ryadh

 

Aïn Draham : un village de Kroumirie

 

Bizerte, Ferryville, Tindja

 

Portraits

 

Le port d'Houmt Souk

 

Coopération franco-tunisienne

 

Un artisanat tunisien : la mosaïque

 

Le musée du Bardo

 

Préhistoire

 

Comparaisons

 

Balade sur le mont Ishkeul

 

Le souk libyen de Ben Gardane, en 2000

 

Le corail de Tabarka

 

Un coin de France, la Drôme et le Vaucluse

 

 

Autour d'une photo

 

Un camp de concentration nazi : Terezin

 

Des livres

Forum

 

 

 

  Le port d'Houmt Souk, à Jerba

 

 

J'ai beaucoup flâné sur le port d'Houmt Souk, à Jerba, le long des quais où les touristes embarquent sur de faux bateaux de corsaires pour gagner " l'île aux oiseaux" qui, en réalité, n'est pas une île mais une bande de sable reliée à l'île de Jerba où il n'y a pas plus d'oiseaux qu'ailleurs. Mais, ce que je préfère, c'est marcher le long des bassins réservés aux bateaux de pêche, parmi les poteries, pièges à poulpes marqués aux couleurs de chaque propriétaire, ces amoncellements de poteries forment des murailles si élevées qu'on ne voit plus la mer derrière. Tous ces poulpes qui finiront dans les casseroles ...! Je ne puis m'empêcher de me demander si une pêche aussi intensive ne videra pas la Méditerranée de cette espèce animale.

     

Le port de pêche est pittoresque et plus authentique que celui des bateaux de touristes.

 

Les tas de cordages ou de filets font des images très poétiques :

De jolies barques bleues voisinent avec les gros chalutiers

et on peut faire une rencontre  surprenante dans un endroit aussi occupé par les hommes

Enfin, quand le soir arrive, quand le soleil descend sur l'horizon

 

Ne manquez pas d'aller vous promener sur le port d'Houmt Souk si vous passez quelques jours à Jerba !